· 

Des chiens

On les voit ces toutous, fiers de leur maladresse,

poursuivre la baballe et japper pour des riens.
On les voit, pomponnés, au bras de leur maîtresse 

ou suivant le bourgeois et veillant sur ses biens.

On les voit, sans honneur, mendier la caresse 

ou courir, furibards, aux basques des chrétiens. 

Ils ornent les trottoirs, l’anus en allégresse. 

 

Je n’en fais pas secret, je déteste les chiens !

 

Quel sort m’a réservé Dame Métempsycose ? 

Chat, grillon, goéland, bigorneau, flamant rose… 

peut-être un animal dont j’ignore le nom ? 

 

Quittant cet oripeau qui me fut tant fidèle,
je veux bien être un jars, un poulpe, une hirondelle…

 

Mais devenir un clebs ? C’est cent mille fois non !