· 

Bibelots

Ci gisent quelques bibelots

que la Muse un soir abolit.

Leur seul forfait : snober la rime

et lui préférer l’assonance.

 

L'auteur, à la nue accablante,

préféra la pêche à l’ablette,

oubliant que noblesse oblige

et qu’au train-train, nul ne déroge.

 

C’est ainsi que meurent les roses,

que les farfelus poétisent

et qu'les bib'lots sont abolis.