· 

Muzain chelou

Ces vers sont trop chelou, 

pondus façon chépère 

par un rimeur vénère 

plus qu’un chouïa relou.

 

Ces vers sont trop zarbi, 

torché par un pôv keum, 

qui a pécho le seum 

en glandant au strobi.

 

Asmeuk.