· 

Coup de mou

Mais où est donc passé ce sonnet sur l’orage

entrepris vaillamment au lever du soleil ?

Pour en trouver les mots je manque de courage

et ma Muse est plongée dans un demi-sommeil.

 

Je l’y voyais pourtant, ce vaisseau d’un autre âge

fuyant sous la galerne en sinistre appareil,

les voiles en lambeaux, dépourvu d’équipage,

au sein d’un camaïeu de soufre et de vermeil !

 

Mais que peut composer un trop vieux métromane,

un faiseur de sonnets dont la Muse est en panne,

sinon ces quelques vers, désolants de langueur ?

 

– Papy ! Prends ce plum-cake et finis ta tisane.

Douze heures de sommeil et ta plume artisane

retrouvera sitôt sa fertile vigueur.