· 

Amphigouri

 

En vers comme Verlaine ou tout bêt’ment en prose,

on peut à l’infini disserter de la chose

en écoutant Bobby Lapointe à la hi-fi.

 

Passe-temps favori de nombreux gensdelettres,

 

l’amphigouri consiste à se gourer d’amphi.

Que faire en un amphi à moins qu’on s’y repose

ou qu’on y versicote « Allons voir s’il arrose » ?

Loin de moi le dessein de n’en point faire fi.

 

S'il inspire à coup sûr de nombreux gensdelettres

 

il n’a aucun rapport avec les amphibiens.

Ni même, je présume, avec les gensdebiens

qui seraient plus futés de glander sous les hêtres

où l’on traque, dit-on, l’hôte des poils pubiens.

CQFD, dirait un professeur de lettres.